HAS, Halles aux services les a aidé

Le Quotidien des actifs ou des familles chez HAS

Cyril, 36 ans est célibataire. Directeur dans une société de publicité, Cyril rentre tres souvent tard à son domicile apres de longues journées de travail.

services à la personnes - HAS« L’entretien de mon appartement n’était pas vraiment ma préoccupation. Je suis tres organisé dans mon travail, mais plutôt laxiste chez moi. Ma mère passait de temps en temps faire un brin de ménage afin que je conserve une hygiène de vie et ses reproches, certes fondés, sur l’état de la salle de bains ou de la cuisine commençaient à m’agacer. Un jour, j’ai trouvé dans ma boite aux lettres un dépliant sur HAS Halles aux Services.

J’ai appelé et une personne m’a gentiment propose un rendez vous afin d’etablir un etat des lieux conforme a mes besoins, en me precisant que cela ne m’engageait pas.

C’était simplement pour effectuer un devis du travail nécessaire. Depuis je fais appel à leurs services : mon appartement est rangé une fois par semaine et mon linge est repassé, ce qui m’évite de recourir a ma mère, qui à présent passe pour boire un café et discuter tout simplement.  »

Catherine, 32 ans, déjà maman d’un petit garçon de 4 ans, elle vient d’accoucher d’une petite fille. HAS Halles aux Services lui donne un fameux coup de main !

Témoignages services à la personnes - HAS« De retour à la maison, j’étais très fatiguée. Michael était plein de bonne volonté, mais ne m’aidait que le soir, en rentrant de son travail. Il était également tres fatigue.

J’ai appelé une amie, elle m’a orienté sur HAS Halles aux services. La responsable de secteur m’a contacté et m’a dit que je remplissais les conditions pour bénéficier d’une TISF (Technicienne de l’intervention sociale et famiale). Alexandra vient quatre matinées par semaine, et cela pendant cinq semaines consécutives.

Elle m’aide à m’occuper des petits et elle s’occupe des taches ménagères. Nos revenus étant modestes, c’est la caisse d’allocations familiales qui finance une grande partie de la prestation. Grâce à cette possibilité je peux souffler un peu et profiter de mon bébé.

Michael est ravi de pouvoir aussi profiter du petit dernier et retrouver une maman reposée et relaxée le soir en rentrant de sa journée de travail. »